DÉPUTÉE DE LA NATION – 6E CIRCONSCRIPTION DES ALPES-MARITIMES

Inmagazine 21

Juin / Juillet 2021

Portraits

2 juin 2021

Mickael Lardet

Présence, persévérance

L’engagement pour la vie publique de Laurence Trastour-Isnart remonte à la fi n des années 90. Déjà, autour de quelques amis, elle contribue à la création de l’association Passion pour tous, pour offrir des loisirs aux enfants éloignés de leurs parents.

Un peu plus tard, en 1997, la jeune cagnoise, fille de commerçants et préparatrice en pharmacie, connaît des difficultés pour trouver une place en crèche pour ses deux enfants. Elle rencontre alors Louis Nègre en tant qu’administrée et si elle n’obtient « pas plus de place à la rentrée suivante ! », l’échange avec le premier magistrat est constructif, bien au-delà de ce que la jeune femme de 25 ans aurait pu espérer. Sans le savoir, sa volonté et sa détermination ont convaincu le maire de la choisir sur sa liste pour les élections municipales de 1998 !

Elle devient conseillère, le début d’un engagement tous azimuts pour la collectivité, qui ne se démentira jamais depuis lors : « Je ne lâche rien, je vais au bout des choses » commente-t-elle.

S’en suivront plusieurs étapes qui marqueront son intérêt à servir ses concitoyens : réélue aux côtés de Louis Nègre en 2001, 2008, 2014 et 2020, elle reprend ses études pour préparer une carrière dans la fonction publique. Parallèlement, elle siège à la Métropole Nice Côte d’Azur de 2014 à 2016. En 2015, elle est élue Conseillère Régionale et en 2017, quand elle est pressentie pour devenir députée -« cet immense honneur »- son humilité la rattrape : « si je ne suis pas sûre d’être à la hauteur, je vais travailler pour l’être », assure-t-elle à ses soutiens politiques Lionnel Luca et Louis Nègre. Elle emporte la victoire le 18 juin 2017.

Être partout

Sa recette ? « Elle tient en deux mots : présence et persévérance ». Réunions, commissions, rendez-vous, commémorations… Laurence Trastour-Isnart est partout avec une assiduité jamais démentie. Et… ce ne sont pas les administrés qui s’en plaindront : en 2020, L’Argus des députés, une association de contribuables qui épluche le travail des parlementaires et fait la chasse aux gaspillages d’argent public, la classe 2e meilleure élève ! En 2019, elle était 1ère ex-aequo avec son collègue Eric Pauget, député de la 7e circonscription maralpine.

à lire aussi

SIXT

UEFA PSG-LONDON

Autres magazines