DSI MÉDITERRANÉE – Pour faire gagner l’inclusion

Inmagazine 21

Juin / Juillet 2021

Portraits

7 juin 2021

Mickael Lardet

Géraldine Moreau, au service des ressources humaines chez DSI Méditerranée, suit également la ligne de service CDD Tremplin, un dispositif phare de l’inclusion dans cette Entreprise Adaptée de près de 1.000 salariés en France.

Elle n’a pas toujours été dans la sphère du recrutement, même si elle a dû composer avec ses propres ressources humaines au sein des entreprises qu’elle avait créées par le passé. Géraldine Moreau a vécu une première carrière professionnelle dans la restauration, en ouvrant à quelques années d’intervalles, deux établissements à Cannes. Un tempérament conquérant, avec « 10 idées à la minute » ; une fougue, un intérêt pour le commerce et le service jamais démentis… Une belle histoire qui durera dix années. « Malheureusement, entre temps, j’ai obtenu une RQTH (reconnaissance de qualité de travailleur handicapé) ».

La jeune femme doit passer à autre chose. Par l’intermédiaire de Cap Emploi, partenaire de DSI, Géraldine s’oriente vers un poste d’assistante RH à temps partiel dans un premier temps. Nous sommes en 2017 .

Très vite, son dynamisme et sa volonté de s’impliquer convainquent la direction de la faire monter en compétence. Aujourd’hui, elle supervise la ligne de service CDD Tremplins, un dispositif d’inclusion par l’emploi de salariés en situation de handicap, dont le coût est déduit de la taxe Agefiph.

Redonner confiance

A la fi n de la période de CDD, l’objectif est d’intégrer l’entreprise cliente. Pour Géraldine, c’est indéniable, les avantages sont nombreux et souvent méconnus comme la possible montée en compétence de ceux qui en sont bénéficiaires : « Il faut savoir que ces CDD Tremplins peuvent aujourd’hui s’enrichir d’une formation dont le coût peut entièrement être pris en charge». Un véritable levier pour la promotion de cette forme d’inclusion « gagnant gagnant ».

Au quotidien, Géraldine fait du sur-mesure, comme toutes les équipes de DSI, pour faire matcher les profils de candidats et de recruteurs. C’est parfois compliqué : « Notre rôle est de redonner confiance, c’est absolument primordial pour ceux que nous recrutons, souvent complètement sortis de l’emploi et depuis longtemps. A nous de trouver et de savoir mettre en valeur leurs compétences ». Chez DSI Méditerranée, 70 personnes officient dans 3 lignes de services et la tendance est haussière sur le recrutement. Objectif ? Pourquoi ne pas créer une centaine d’emplois à Sophia Antipolis d’ici à trois ans ? Quoiqu’il en soit, conclut Géraldine, « La réussite numéro un, c’est d’abord celle de nos collaborateurs : nous les accompagnons mais ce sont eux les vrais acteurs de leur succès ».

à lire aussi

SIXT

UEFA PSG-LONDON

Autres magazines