SOPHIE MORICE – FINANCE D’ENTREPRISE : rappel des fondamentaux

Inmagazine 23

Octobre / Novembre 2021

In le dossier

2 octobre 2021

Mickael Lardet

L’automne s’installe tranquillement : le moment est venu d’anticiper son activité économique et de faire le point, dans un contexte post-crise et PGE qui ont pu assainir les bas de bilans de vos entreprises… Sophie Morice, spécialiste de ces questions, vous rappelle quelques fondamentaux.

Sur le plan comptable, les chefs d’entreprises sont remarquablement bien accompagnés pour approfondir leur compréhension des points complexes de l’analyse comme les amortissements, les différentes provisions, les comptes de régularisation, engagements hors bilan, comptes courants d’associés…

En revanche, le chef d’entreprise est le seul à connaître en profondeur ou se situe sa véritable création de valeur, là où se réalisent des marges pérennes et ce qui engendre une dynamique d’activité vertueuse, qui découle de sa politique d’investissement et donc de financement. Pour y parvenir, rien de mieux que de revoir le concept de flux de trésorerie, celui de résultat, la notion de bilan et les liens qui les unissent.

Pilotage par les flux de trésorerie

S’il est usuel de traiter vos relevés de banques de manière comptable, à partir de chaque colonne, « date, objet, montant », je vous invite à répertorier et classer aussi ces dépenses par nature afin de vous permettre :

1- de comprendre l’évolution passée de votre trésorerie, à partir de l’élaboration d’un tableau des flux de trésorerie ou d’un tableau de financement 2- d’anticiper son évolution future à l’aide d’un budget (ou plan) de trésorerie Cela vous éclaire sur les cycles d’exploitation et cycles d’investissement et ceux relatifs aux ressources financières (endettement et capitaux propres). Ainsi, vous pourrez isoler votre Free cash-flow, ce flux de trésorerie disponible, différence entre l’Excédent de Trésorerie d’Exploitation et les dépenses d’investissements. Cette crise, aura aussi conduit les équipes dans les entreprises à se concentrer davantage sur son cycle d’exploitation : recouvrement des débiteurs, gestion des stocks, options de financement… De même, cela aura permis d’évaluer de manière scrupuleuse les besoins de trésorerie en distinguant dépenses d’investissement et d’exploitation tout en rappelant que l’investissement doit dégager un Excédent de Trésorerie d’Exploitation.


à lire aussi

SIXT

UEFA PSG-LONDON

Autres magazines