Novelty Azur – Événementiel : vers un retour gagnant

Inmagazine 21

Juin / Juillet 2021

Portraits

3 juin 2021

Mickael Lardet

A la tête de l’agence Azur de Novelty, Nathalie Blondet prépare le retour à l’activité de ses équipes, spécialistes de la technique événementielle sur la Côte d’Azur.

Nathalie grandit en Picardie, et bonne élève, s’oriente vers les maths à l’issue de son baccalauréat scientifique. « J’aimais ça, mais j’étais un peu perdue quant à l’orientation à donner à cette voie… ! ». Alors quand elle comprend qu’elle ne veut être ni professeur, ni chercheur, l’équation est vite résolue : « je suis « montée » à Paris… Ma crise d’adolescence à retardement ! » L’intuition de la jeune femme se révèlera juste : elle ne sera pas prof de maths mais découvrira dans la capitale un univers passionnant, qui allait par la suite guider toute sa carrière professionnelle : l’événementiel. Nous sommes au début des années 90 et le métier est à ses balbutiements… « tout ceci était un peu « brouillon » … Alors mon côté « carré » a vite été repéré » se souvient-elle. En charge du management, de la planification, et montant en compétence au sein d’une agence d’hôtesses, Nathalie découvre un monde grisant, où l’imprévu est la norme et l’adrénaline, l’ingrédient principal de la recette : « Un événement se passe n’importe quand. Vous devez réagir dans l’urgence, il n’y a pas de priorité au repos ou au week-end ! ».

C’est un peu plus tard qu’elle fonde une famille, avant de s’installer sur la Côte d’Azur. Elle change d’univers et intègre alors une société de technique à Carros, bientôt remplacée par Euroson, devenue aujourd’hui Novelty, faisant partie d’un groupe international qui, avec Magnum et Dushow, s’est constitué en holding pour devenir l’un des leaders européens de la prestation technique du spectacle et de l’événement.

Une femme à la barre

Nathalie participe à cette évolution et prend la direction de l’agence Azur en 2013 : « il a fallu commencer un cheminement pour montrer qu’une femme dirigeant des équipes de techniciens, c’était possible ! ». Dans cet univers très masculin, elle apprend, mais sait très bien qu’elle n’a pas besoin de faire marcher une console lumière pour prouver la pertinence des choix de sa direction : ses talents sont ailleurs. Son management rigoureux se révèle payant et entre 2013 et 2020, au gré des évolutions stratégiques de l’entreprise, le chiffre d’affaires de Novelty Azur passe de 3 à 5 M€, avec une rentabilité en progression.

à lire aussi

SIXT

UEFA PSG-LONDON

Autres magazines